1939 [mille neuf cent trente-neuf] / scénario Rodolphe ; dessin Ramón Marcos

Livre

Marcos, Ramón. Illustrateur

Edité par Delcourt. Paris - 2020

D epuis qu’Adolf Hitler occupe les plus hautes fonctions, son pays prend ses aises ; tour à tour, la Sarre, la Rhénanie et l’Autriche ont été conquises. Bien que bon nombre d’Allemands se réjouissent de cette puissance retrouvée, d’autres s’inquiètent de la tournure des événements. Ils n’osent toutefois pas réagir. C’est le cas de Karl Stieg, quadragénaire, célibataire, petit salaire et sans amis. Pour tout dire, il semble transparent et ça lui convient bien. Intellectuel, il a délaissé une revue qu’il animait avec son associé, Hugo, et se satisfait désormais d’un modeste poste d’enseignant. Il sympathise avec ses voisins juifs, mais détient sa carte du Parti. Ce n’est ni un salaud ni un héros, il est plutôt un perpétuel hésitant. Rodolphe ne l’accable pas et il ne le juge pas ; il se contente de le dépeindre comme un fonctionnaire porté par son époque. Les gens ordinaires n’ayant pas d’histoire, l’auteur le bouscule tout de même un peu. Il le pousse au pied du mur et l’incite à abattre un agresseur. La mésaventure, a priori traumatisante, l’amènera gagner en assurance. Il faudra cependant attendre le troisième tome pour voir si la métamorphose sera durable. Autour de lui gravitent des personnages aux profils davantage polarisés : imbéciles heureux, patriotes, opportunistes, victimes et, heureusement, quelques dissidents. Tous ensemble, ils constituent un microcosme de la société allemande. Aux pinceaux, Ramon Marcos propose un dessin réaliste de belle qualité. Les décors sont chargés de détails renforçant la crédibilité de la reconstitution des lieux et de ces temps tourmentés. Avec ses lunettes, sa barbe et sa calvitie, le protagoniste a la tête de l’emploi. Le jeu des comédiens se révèle assez juste, mais les visages sont souvent sommaires. Le découpage demeure conventionnel : trois bandes, toutes de même hauteur accueillent sept ou huit cases par planche. Cette régularité n’est toutefois pas ennuyeuse en fait, l’esprit du projet commande cette cadence. Un portrait intéressant et nuancé.

Voir la série «Chez Adolf [titre de série]»

Autres documents de la série «Chez Adolf [titre de série]»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

1933 [mille neuf cent trente-trois ] / scénario Rodolphe ; dessin Ramón Marcos  | Marcos, Ramón. Illustrateur

1933 [mille neuf cent trente-trois ] / scénar...

Livre | Marcos, Ramón. Illustrateur | 2019

30 janvier 1933, le bar du rez-de-chaussée change son enseigne en hommage au prénom du patron, mais surtout du nouvel élu, tandis que le professeur Karl Stieg commence son nouveau journal. Peu à peu, il constate l'évolution de ses...

1943 [mille neuf cent quarante-trois] / scénario Rodolphe ; dessin Ramón Marcos  | Marcos, Ramón. Illustrateur

1943 [mille neuf cent quarante-trois] / scéna...

Livre | Marcos, Ramón. Illustrateur | 2022

La vie n'est plus que restrictions, inquiétudes et ruines. La solidarité s'organise. Les mieux lotis viennent en aide aux plus démunis et ceux qui le peuvent, hébergent les malheureux jetés à la rue par la guerre. Ainsi Karl accue...

Chez Adolf [titre de série] | Marcos, Ramón. Illustrateur

Chez Adolf [titre de série]

Titre de série | Marcos, Ramón. Illustrateur

Chargement des enrichissements...